EN CADEAU ! 4 MINI LISSEURS OFFERTS À PARTIR DE 200 € D’ACHAT OFFRE LIMITÉE, PLUS D’INFO ICI !
1 article a été ajouté à votre panier Échec de l'ajout au panier, nous navons que {0} unités de ce produit en stock actuellement.
CE SITE EST RÉSERVÉ AUX PROFESSIONNELS

INSPIRATIONS

Les conseils d’une spécialiste pour aider vos clients à bien entretenir leur gel ou leurs faux ongles.

En tant que manucure, vous souhaitez satisfaire vos clients, qu’il s’agisse des faux ongles ou du gel. Mais dans ce monde post-Covid où l’on se lave et se désinfecte plus souvent les mains, les manucures peuvent se détériorer, se détacher ou s’écailler. D’autres facteurs sont susceptibles de réduire la longévité d’une manucure.

Metta Francis, manucure plusieurs fois primée, explique : « Beaucoup de facteurs peuvent affecter une manucure de façon inattendue. Cela vaut la peine de les connaître et de savoir comment y remédier ; vous pourrez alors donner à vos clients tous les conseils d’après-vente dont ils ont besoin pour que leurs ongles restent intacts plus longtemps. »

Voici huit causes de détérioration... et les conseils à donner à vos clients pour préserver leurs ongles.

1. Gel hydroalcoolique

Contre la propagation du coronavirus, l’hygiène des mains est fondamentale. Or, les désinfectants à base d’alcool peuvent faire des ravages sur une manucure.

Metta confirme : « Le but des gels et produits désinfectants pour les mains est d’éradiquer les bactéries et les microbes. Il y a donc un impact sur le revêtement des ongles, qui en pâtit aussi. »

Metta recommande d’informer vos clients quant aux effets potentiels du gel hydroalcoolique sur leur manucure, et aux solutions pour réduire ces effets. « Lorsque vous utilisez du gel hydroalcoolique, veillez à ce qu’il reste sur la main proprement dite. Si du produit se retrouve un ongle, essuyez-le. Ainsi, l’ongle sera relativement préservé. »

« Certaines couleurs, comme le rose, peuvent déteindre à la lumière du soleil. N’hésitez donc pas à recommander un baume ou de l’huile pour cuticules, car ceux-ci contribuent à créer une barrière naturelle. »

2. Utilisation des ongles au quotidien

Ouvrir une lettre, décoller du ruban adhésif... Les occasions ne manquent pas pour abîmer une manucure. « Lorsque vous parlez à vos clients de l’entretien de leur manucure, n’hésitez pas à leur conseiller d’éviter d’ouvrir des emballages, des enveloppes ou des boîtes avec les ongles. Dites-leur d’utiliser des outils comme le coupe-papier. Bien souvent, ce sont ces tâches ordinaires du quotidien qui peuvent potentiellement fissurer le haut de l’ongle, d’où le risque que la manucure se détache ou s’écaille. »

3. Exposition fréquente à l’eau

Le moyen le plus efficace d’empêcher la propagation du Covid est de se laver les mains au savon et à l’eau. Si le lavage des mains est à encourager, mieux vaut prévenir votre clientèle de la nécessité de protéger sa manucure avec une attention particulière.

Metta nous explique : « Les gens se lavent plus souvent les mains, cela ajoute donc de l’humidité. Les ongles absorbent cette humidité, ce qui les rend un peu moins rigides et augmente leurs chances de casser ou de se détacher. »

Il existe heureusement une technique simple pour éviter d’en arriver là. « Les huiles et baumes pour cuticules aident à former une barrière protectrice et empêchent l’ongle d’absorber trop d’humidité. Vos clients pourront continuer à se laver régulièrement les ongles et les mains sans que l’ongle naturel absorbe trop d’humidité. »

Pour une protection maximale, vos clients devront appliquer de l’huile ou un baume pour cuticules après chaque lavage. Vous pouvez également recommander une crème hydratante qui peut faire office d’huile pour cuticules. « Dites bien à vos clients d’hydrater très régulièrement le revêtement à l’aide d’une huile ou d’un baume pour cuticules. Cela préservera sa flexibilité. »

Metta suggère par ailleurs de conseiller le port de gants pour l’utilisation de liquide vaisselle ou de produits d’entretien. « Non seulement les gants protègeront la peau contre l’irritation, mais ils éviteront aussi au revêtement de l’ongle de se détériorer de façon prématurée. »

4. Ongles en mauvaise santé

Pour une manucure parfaite, il faut une base de qualité. Ainsi, si le client a des ongles secs ou cassants, cela va influer sur le résultat final. « Un gel ou un faux ongle tient toujours plus longtemps sur un ongle sain. Vous pouvez par exemple conseiller IBX Repair Duo, qui est un très bon traitement professionnel. Vous pouvez l’appliquer avant le gel pour aider à protéger et à réparer l’ongle. »

Metta vous encourage également à proposer de nouvelles prestations. « Par exemple, des masques pour les mains, des gants imbibés de collagène, ou d’autres soins supplémentaires qui peuvent hydrater les mains et les ongles. »

5. Se toucher/ronger les ongles

Autre cause fréquente de détérioration : votre client ! « Il faut vraiment déconseiller de se toucher ou ronger les ongles. Dans ce cas, le problème ne vient pas des ongles mais des raisons qui poussent les gens à se les ronger ou toucher : anxiété, nervosité, stress... Vous pouvez garder à portée de main un flacon d’huile pour cuticules ou un stylo pour cuticules. Si le client est pris d’une envie de se toucher les ongles, il peut se les masser avec l’huile à la place. Ce massage lui évitera de se les toucher. »

6. Soleil

Tout le monde aime le soleil de l’été. Mais ça n’est pas toujours bon pour la manucure de vos clients. « Certaines couleurs, comme le rose, peuvent déteindre à la lumière du soleil. N’hésitez donc pas à recommander un baume ou de l’huile pour cuticules, car ceux-ci contribuent à créer une barrière naturelle. »

7. Répulsifs contre les insectes

Si votre client part en vacances, les répulsifs contre les insectes peuvent abîmer sa manucure. « Les crèmes solaires et les répulsifs, surtout ceux qui contiennent du DEET, peuvent affecter la longévité des manucures à base de gel ou de faux ongles. Le gel peut se détacher ou s’écailler prématurément. Si votre client utilise une lotion anti-insectes, veillez à lui conseiller de s’essuyer les ongles après l’application. »

8. Mode de vie

Votre client se demande pourquoi sa manucure ne tient pas longtemps ? L’explication est peut-être à chercher dans son quotidien. « Si c’est une personne bricoleuse ou qui a un travail manuel, il est naturel de se tourner vers les faux ongles ou un gel rigide, plus résistants que les vernis ou le Shellac. Une autre possibilité est d’appliquer une couche de gel renforceur sous le vernis. Cette couche supplémentaire permettra au vernis de tenir plus longtemps. »

Qu'est-ce qui vous aide à améliorer votre bien-être mental ? Rejoignez la conversation dès maintenant sur @ProDuoFrance